Il y n’avait rien, juste une lisière qui déterminait

le ciel de la terre.

Puis il y eut l’esprit, la pensée, l’intelligence.


Et la création l’envahit l’espace vital

Et tout redevint comme avant…où presque